STAFFORD CLUB DE FRANCE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Norseman's Critique of SBT Article

Aller en bas

Norseman's Critique of SBT Article Empty Norseman's Critique of SBT Article

Message par chrys le Jeu 5 Juin - 14:33



"It's true to say that the dog 'Rosa' shown in the painting bears more than a passing resemblance to some modern Staffords. People should not be surprised at this, because despite many writings to the contrary, there exists no evidence that a cross was ever made to Terriers to create our breed. It may at first seem madness to suggest such a thing, but when examined in depth, Stafford history shows the events and reasons generally given to be nothing more than assumptions and guesswork. Indeed, it becomes clear that the breed we call the Staffordshire Bull Terrier received a name first, and then the history was created.

Baiting sports were indeed outlawed in 1835, but to suggest that our breed was in the 'wilderness' until Kennel Club recognition is wrong. The baiting dogs of the time were still kept and admired by those who valued them for their gameness, often using them as outcrosses to other breeds to improve the qualities of these other dogs. These owners were more interested in whether the dog could undertake his task, rather than how he looked. Baiting continued to be participated in well into the late 1800's. However, as it was illegal, large crowds were not encouraged. It was far easier to hold clandestine dog-fights rather than events with larger animals, and these matches would be held inside, often in pubs. In these areas the spectators would have been much closer to the action, and trying to contain an excited 50lb dog would have been difficult. Smaller examples would have been easier to handle and these smaller dogs began to become popular.

Further evidence that baiting continued, is to be found in an 1889 book on the bulldog by Fulton. In it, he writes from memory of a bull-baiting that took place in Greenwich. He describes how Bull-dogs, very different from the ones exhibited at the time, were run at the Bull. One has only to examine old paintings and prints that depicted baiting, etc. They clearly show the dogs that Fulton is describing; very different to Bulldogs but identical to Staffords. Of course these dogs were named according to their main function at the time, Bull dogs. Not all dogs of this type were run at the bull, the pastime cost money and the poorer classes tested their dogs against other dogs.

The qualities that the baiting dogs possessed were ideally suited to all forms of combat and in particular dog-fighting. The 'official' history suggests that this was not so, as the the dog held too much and drew too little blood. This is a fallacy which history compounds further by explaining dog-fighting rules. The sole aim of dog matching is to find the most game dog, however, this is not always the winning dog. The dog who is most game, is the one which will continue to fight regardless of the punishment that he receives. It cannot be sensible to claim therefore that the old time dogmen bred their dogs to 'let go' more and have less instinct to hold, as Cairns suggested. It is the tenacious dog who keeps his hold that shows his willingness to fight, whereas the dog that does not keep its hold would appear to be unwilling to continue, and wants to give up the fight. What's more, once the dogs were fighting the aim would be to bite hard and thus injure or incapacitate the opponent. With this in mind, it does not seem credible to suggest that jaw strength was reduced and thus makes this less probable. It would be akin to Mike Tyson working on his fighting style, to enable him to punch lighter.

What is more, the dog fighting rules mentioned explain that dogs 'out-of-hold' can be counted out. With that in mind, would dogs be crossed with Terriers to 'let go' more.

The Stafford, with the exception of perhaps the American Pit Bull Terrier, has the strongest jaw of any dog, coupled with an instinct to hold on. It is obvious that the argument given for reducing jaw strength is perhaps the clearest example, of how the idea of a Terrier cross is being woven into the baiting dogs history, with little or no evidence to support it.

The article then goes on to extol the virtues of owning a white-coated dog, claiming that the blood showed more clearly on its coat, thereby providing more visible blood and attracting more spectators; yet more inaccurate information. It seems to have been forgotten that the pastime was illegal. The reason that whites predominated amongst baiting dogs was due to the fact that they were descended from the 'Alunt', a white-coated mastiff type dog, brought to Europe by tribes from Asia, and used as guards, hunters and sporting dogs. Boxers also originate from the Alunt and a glimpse at photographs of old Boxer (or 'Bullenbeiser') Shows reveal a majority of the dogs to be completely white. White still occurs in Boxer litters despite the attempts of exhibition breeders to eradicate the colour.

Let it not be forgotten the 'official' history explains that the bull-baiting dog had small teeth to help him hold on to the bull, but which were no good in drawing blood. The Terrier blood was then introduced to lengthen the teeth (weaken the jaw and reduce the holding instinct). Can it really be, that smaller teeth were more efficient at holding flesh than long ones? Of course not! The American Bulldog is quite capable of holding a wild boar during the hunt with 'normal' sized teeth, as is the Dogo Argenteno. It is assumed that because the modern Bulldog has small teeth, the old baiting dogs must have had them too. This is forgetting of course that the modern-day Bulldog has been crossed with all manner of dogs, including the Pug, to obtain the ultra-short face; not a characteristic of the early baiting dogs.

To sum up, the Bulldog that we know today bears no resemblance to the baiting and fighting dog of the 1800's, whereas the Stafford is identical. Early fanciers of the Bulldog such as Farnham and Fulton acknowledge that the Bulldog, with its ultra-short muzzle, was a show development. The excuse given for the muzzle, was that the dog needed the nose turned up in order to breathe with a hold on the Bull. The wrinkles that cause so much discomfort, were required to drain the blood from the dogs eyes. Strange, when we've been told that; a: the Bulldogs short teeth drew very little blood, hence the Terrier cross, and once he took hold he never let go, so what did he need to look at...and b: other dogs that hunt by biting and holding do not possess ultra-short muzzles, or turned up noses. The Stafford, as previously mentioned has no problem with biting or holding. It seems as though a story has been created to explain a deformity.

Thus, I believe that the Staffordshire Bull Terrier is the original baiting dog, with no crosses. The 'official' history has been created to fit the nameand not the facts. A name considered because the Bull Terrier, touted as the gladiator of the canine race, had already been Kennel Club registered. This dog had hard evidence of Terrier cross and was registered by its creator James Hinks. This dog was widely admired for its alleged gladatorial prowess; what a shame when it was everything the Stafford was, and the Bull Terrier was not
chrys
chrys

Messages : 336
Date d'inscription : 11/06/2013
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Norseman's Critique of SBT Article Empty Re: Norseman's Critique of SBT Article

Message par chrys le Jeu 5 Juin - 14:34

Critique de Norseman de SBT article

" Il est vrai de dire que le chien ' Rosa' représenté dans la peinture ours plus d'une ressemblance à certains Staffords modernes . Personne ne devrait être surpris de cela, parce que, malgré de nombreux écrits à l'effet contraire , il n'existe aucune preuve que la croix était jamais fait de terriers de créer notre race . cela peut sembler à première folie de suggérer une telle chose, mais quand on les examine en profondeur , l'histoire Stafford montre les événements et les raisons généralement donnés comme rien de plus que des hypothèses et des conjectures . effet, il devient clair que la race que nous appelons le Staffordshire Bull Terrier a reçu un nom d'abord, puis l'histoire a été créée .

Sport de combat ont été mis hors la loi en 1835 , mais de suggérer que notre race était dans le « désert » jusqu'à ce que la reconnaissance Kennel Club est erroné. Les chiens de combat de l'époque étaient encore conservés et admiré par ceux qui les appréciée pour leur gameness , souvent en les utilisant comme des croisements avec d'autres races afin d'améliorer les qualités de ces autres chiens . Ces propriétaires étaient plus intéressés à savoir si le chien pourrait entreprendre sa tâche , plutôt que la façon dont il a regardé . le jeu de combat a continué jusqu'à la fin des années 1800 . Cependant, comme il était illégal , les foules n'étaient pas encouragés . Il était beaucoup plus facile de tenir clandestins combats de chiens plutôt que les événements avec des animaux plus gros , et ces matches aura lieu à l'intérieur, souvent dans les pubs . Dans ces domaines, les spectateurs auraient été beaucoup plus proche de l'action , et en essayant de contenir un chien £ 50 excités auraient été difficiles . Des exemples moins auraient été plus faciles à manipuler et à ces petits chiens ont commencé à devenir populaire .

Une autre preuve que les jeux de combat ont continués , se trouve dans un livre 1889 sur le bouledogue par Fulton . Dans ce document, il écrit dans la mémoire d'un courses de taureaux qui a eu lieu à Greenwich . Il décrit comment Bull -dogs, très différentes de celles exposées à l'époque, ont été effectués à la Bull . Il suffit d'examiner les peintures anciennes et gravures qui dépeint les combats , etc Ils montrent clairement que les chiens Fulton est décrivait ; très différente de bouledogues mais identique à Stafford . Bien sûr, ces chiens ont été nommés en fonction de leur principale fonction à l'époque, les chiens Bull . Pas tous les chiens de ce type ont été réalisés à la bulle , l'argent de coût de passe-temps et les classes les plus pauvres ont testé leurs chiens contre les autres chiens .

Les qualités que les chiens de combat possédaient ont été parfaitement adaptées à toutes les formes de combat et en particulier les combats de chiens . L'histoire «officielle» suggère que ce n'était pas le cas, comme le chien tenu trop et trop peu de sang a attiré . C'est une erreur qui composés d'histoire plus loin en expliquant les règles de lutte contre le chien . Le seul but de l'appariement de chien est de trouver le plus chien de jeu, cependant, ce n'est pas toujours le chien gagnant . Le chien qui est le plus jeu , est celui qui va continuer à se battre quelle que soit la peine qu'il reçoit . Il ne peut pas être sensible à la revendication ainsi que les anciens cheyenne de temps élevés leurs chiens de «laisser aller » plus et ont moins l'instinct de tenir , comme Cairns suggéré . C'est le chien tenace qui garde son emprise qui montre sa volonté de se battre , alors que le chien qui ne tient pas son emprise semble pas disposé à continuer , et veut abandonner le combat . De plus , une fois que les chiens se battaient l'objectif serait de mordre dur et ainsi de blesser ou de neutraliser l'adversaire . Dans cet esprit , il ne semble pas crédible de suggérer que la force de la mâchoire a été réduite et permet ainsi ce moins probable . Il reviendrait à Mike Tyson à travailler sur son style de combat , pour lui permettre de percer plus léger .

Qui plus est , les règles de combat de chiens mentionnés expliquent que « out-of- hold ' peuvent être comptées sur les chiens . Avec cela à l'esprit , seraient les chiens soient croisés avec des terriers de «laisser aller» plus .

Le Stafford , à l'exception peut-être de l'American Pit Bull Terrier , a la mâchoire la plus forte de tous les chiens , couplée avec un instinct de s'accrocher . Il est évident que l'argument donné pour réduire la force de la mâchoire est peut-être l' exemple le plus clair , de la façon dont l'idée d'une croix de Terrier est tissée dans l'histoire des chiens appâts , avec peu ou pas de preuves à l'appui .

L'article poursuit en vanter les vertus de posséder un chien blanc revêtu , affirmant que le sang a montré plus clairement sur ​​son manteau , offrant ainsi plus de sang visible et attirer plus de spectateurs ; informations encore plus inexact . Il semble avoir été oublié que le passe-temps était illégale. La raison que les Blancs ont prédominé chez les chiens appâts était dû au fait qu'ils ont été descendus du « Alunt », un type de chien de mastiff en blouse blanche , introduit en Europe par les tribus de l'Asie , et utilisés comme gardes , les chasseurs et les chiens de chasse . Boxers proviennent également de la Alunt et un aperçu des photos de vieux boxeur ( ou « Bullenbeiser ' ) Indique révèle une majorité des chiens pour être complètement blanc . Blanc persiste dans les portées de boxeur malgré les tentatives des éleveurs d'exposition pour éradiquer la couleur .

Qu'il ne soit pas oublié l'histoire «officielle» explique que le chien de taureau appâtage avait de petites dents pour l'aider à tenir à la bulle , mais qui ne sont pas bons dans le prélèvement de sang . Le sang Terrier a ensuite été introduit à allonger les dents ( affaiblir la mâchoire et de réduire l'instinct de conservation) . Peut-on vraiment être , que les petites dents étaient plus efficaces à tenir chair de longues ? Bien sûr que non ! Le bouledogue américain est tout à fait capable de tenir un sanglier au cours de la chasse avec des dents 'normales' de taille , comme c'est le Dogo Argenteno . Il est supposé que, parce que le Bulldog moderne a de petites dents , les vieux chiens d'appâtage doivent avoir entre eux avaient trop . C'est oublier bien sûr que le moderne - jour de bouledogue a été croisé avec toutes sortes de chiens, y compris le roquet , pour obtenir l'ultra- court visage ; pas une caractéristique du début des chiens d'appâtage .

Pour résumer , le Bouledogue que nous connaissons aujourd'hui ne ressemble en rien à l'amorçage et chien de combat des années 1800 , alors que le Stafford est identique . Les premiers amateurs du bouledogue tels que Farnham et Fulton reconnaissent que le Bulldog , avec son ultra - museau court , était un développement de spectacle. L'excuse donnée pour le museau , était que le chien avait besoin le nez tourné vers le haut pour respirer avec une emprise sur le Bull . Les rides qui causent tant de malaise , ont été nécessaires pour drainer le sang des yeux des chiens . Étrange , quand on nous a dit que ; a: les dents courtes Bulldogs ont attiré très peu de sang , d'où la croix de Terrier , et une fois qu'il s'est emparé il n'a jamais lâché , alors qu'est-ce qu'il faut regarder ... et b : les autres chiens qui chassent en mordant et la tenue ne posséder museau ultra-courtes , ou le nez tourné vers le haut . Le Stafford , comme mentionné précédemment n'a aucun problème avec de mordre ou de maintien. Il semble que l'histoire a été créé pour expliquer une déformation .

Ainsi , je crois que le Staffordshire Bull Terrier est le chien d'origine d'appâtage , sans croix . L'histoire «officielle» a été créé et ne relate pas les faits réels. Un nom jugé parce que le Bull Terrier , présenté comme le gladiateur de la gent canine , avait déjà été enregistré Kennel Club . Ce chien a eu des preuves tangibles de Terrier croix et a été enregistrée par son créateur James Hinks . Ce chien a été largement admiré pour sa prétendue prouesses gladatorial ; quelle honte quand il était tout le Stafford était , et le Bull Terrier n'est pas.
chrys
chrys

Messages : 336
Date d'inscription : 11/06/2013
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum