STAFFORD CLUB DE FRANCE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

A Stafford Could Even Though He Doesn’t

Aller en bas

A Stafford Could Even Though He Doesn’t Empty A Stafford Could Even Though He Doesn’t

Message par chrys le Mar 3 Juin - 12:23

A Stafford Could Even Though He Doesn’t

Someone once told me ‘Dare to overcome the pretense of common discretion, and prioritize the standard elements of the Stafford’s makeup according to his intent rather than popular fashion. By all means, form an opinion, but form one with regard to the original, athletic purposes of the Stafford, and not just what looks pretty or impressive to others.'

When evaluating Staffords, the ideal image that comes to mind should be initialized by the basic elements of balance, agility, and great, efficient strength. These things should be considered before the details such as ear carriage, tail set, and topline are put under scrutiny.

It is true that a negative detail such as overloaded shoulders can throw off the entire picture of a Stafford, but the first thing that should be addressed is the general assessment of balance, not the questionable manifestation of some verbiage set forth in the standard. Here, we are often guilty of only arguing semantics and not real Staffords. In the example specimen with overloaded shoulders you may initially note a general skew in the functional, athletic balance of Bull and Terrier. Then you may ask yourself “What is it about this dog that makes him appear unbalanced?” Next the answer becomes apparent when the details are evaluated individually. In this case, those overloaded shoulders may be part of this particular dog’s style that includes other exaggerated proportions that are as a whole contradictory to the original consideration of balance as dictated by the efficiency and athleticism required of the Stafford as a game dog.

But how do we further prioritize these details of the breed standard into a system of evaluation that is most accurate? Do we simply say that those deviations from the standard that would most likely impede the dog’s ability to engage in combat are to be penalized greatest? Should we instead judge the merits and prioritize the requirements of the standard according to how essential each element was to a British fighting dog in 1936? And where do we obtain this knowledge? Or do we resolve ourselves to considering the Stafford a modern show dog, and use those measurements applied to Poodles? What about this business of a “Foremost all purpose dog?” Does this mean that a Stafford should be constructed to be a jack of all traits, but master of none? How do you rank in order of importance the essential elements of a dog that can do almost anything? And do you expect me to answer these questions if you read on?

These queries are meant to inspire others who are a whole lot smarter than I to reckon on ‘em for a while and let me know what they figure out. Or to simply elicit those who already know the answers to share their knowledge.

But in the mean time, I’m going to take up some more space on this page….

We have always been told not to judge dogs based upon faults, but to focus on their virtues. However, we don’t use the 100-point system that suggests weighted scores for each requirement of the standard. Instead, we are encouraged to begin with the whole Stafford, before we break him into pieces, or try to build him from scratch. What this requires is a fundamental understanding of what a Staffordshire Bull Terrier is. The Stafford, like most other breeds of dogs is a cultural manifestation. He is a product of an affinity for excellence as defined by a certain group of individuals who shared common experiences and inspirations. Out of the desire for an efficient gladiator capable of brutal contests the Stafford came to be.

The Stafford was not consciously developed as a “foremost all purpose dog,” or else the lineage might tell the story of a respected herding dog having been mated to a bitch who could retrieve a wide variety of game. Then their offspring would have been bred to a strong swimmer who could also run a cold track, take down a Leopard, home-school your children, and file your taxes all in the same day. Support of such nonsense is just that. The Stafford is said to be “all purpose” for reasons both political and practical. The former (political) was in order to legitimize the Stafford’s existence when dog fighting became illegal and the laws were enforced. Confirmation contests seemed for some to be a viable muse for continuing the breed as blood sports became deeper taboos. The latter (practical) is a circumstance that inadvertently arose from developing a loyal, athletic, extremely powerful, agile dog with a passionate personality. The “original” Stafford is simply a recipe for a fighter and a companion. The rest is just gravy.

Our Staffords today should not be judged based upon the image of a dog that can do it all, nor upon an embellished ideal of exaggerated features for the purpose of show. The ideal should be one of an agile, compact warrior who happens to be extremely versatile thanks to a design mandated by the role of a fighting dog living in early 20th century Staffordshire.

Forget about the jack-of-all-traits, consummate show dog nonsense. Abandon those muscle-bound pipe dreams of bulldog intent. And think for a moment about what balance, agility, and strength mean for a contestant who’s life depends upon it. This basic consideration of the Stafford must be our preface for addressing the details of the breed standard, and should rank at the top of our priorities in evaluating the dogs.

The outcome of a confirmation show is based upon how a judge interprets the priorities of the standard. What’s most important to him/her? Though I offer no exhaustive list for ranking the details of the standard, it seems to me that those elements most intimately related to function should be given greatest regard. The “unwritten standard” that Alan Mitchell (Hoplite) speaks about is an excellent example of inferring both implicit and explicit priorities of the breed standard based upon balancing what is foremost required by the Stafford’s original intent with a bit of consideration given to what makes a good show dog. You must begin with the whole dog before moving to his pieces.

To share a bit more of Mr. Mitchell’s sagacious grasp on what’s most important in Staffords consider this comment: When judging a class of Staffords the first thing I do is walk around the ring looking at the basic element of every exhibit. I ask myself, “Which ones look like Staffords?” This is the most important cut a judge makes. I note which ones have breed type and I spend my time sorting through that lot. All the 'virtues' in the world do a Stafford no good if he doesn’t look and act like a Stafford."

Simple? Or simply true?
chrys
chrys

Messages : 336
Date d'inscription : 11/06/2013
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

A Stafford Could Even Though He Doesn’t Empty Re: A Stafford Could Even Though He Doesn’t

Message par chrys le Mar 3 Juin - 12:23

Traduction Google

Un Stafford pourrait même s'il ne pas

Quelqu'un m'a dit " Osez surmonter le prétexte de discrétion commun , et de hiérarchiser les éléments standard de maquillage de la Stafford selon l'intention plutôt que la mode populaire . Par tous les moyens , se faire une opinion , mais former un en ce qui concerne les fins sportives , d'origine de la Stafford , et pas seulement ce qui semble assez impressionnant ou à d'autres. "

Lors de l'évaluation Stafford , l'image idéale qui vient à l' esprit doit être initialisé par les éléments de base de l'équilibre , l'agilité et grande , la force efficace . Ces éléments doivent être considérés avant que les détails tels que le transport de l'oreille , la queue ensemble , et topline sont mis sous contrôle .

Il est vrai que d'un détail négatif telles que les épaules surchargées peut se débarrasser de la totalité de l'image d'un Stafford , mais la première chose qui devrait être abordée est l'évaluation générale de l'équilibre , pas la manifestation douteuse de certains verbiage énoncés dans la norme . Ici, nous sommes souvent coupables de ne disputer sémantique et non réels Stafford . Dans les exemples de l'échantillon avec les épaules surchargées vous pouvez d'abord noter une inclinaison générale de la fonctionnelle , athlétique de Bull et Terrier . Ensuite, vous pouvez vous demander " Qu'est ce que c'est sur ​​ce chien qui le fait paraître déséquilibrée ? " Suivant la réponse devient évidente lorsque les détails sont évalués individuellement . Dans ce cas , ces épaules surchargées peuvent faire partie du style de ce chien particulier qui comprend d'autres proportions exagérées qui sont dans son ensemble contradictoire à l'examen initial de l'équilibre comme dictée par l'efficacité et l'athlétisme requise du Stafford comme un chien de jeu .

Mais comment pouvons- nous privilégions davantage ces détails du standard de la race dans un système d'évaluation qui est la plus précise ? Disons-nous simplement que ces écarts par rapport à la norme qui serait très probablement nuire à la capacité du chien à s'engager dans le combat sont sanctionnées plus grand ? Faut-il juger à la place le bien-fondé et de hiérarchiser les exigences de la norme selon la façon dont chaque élément essentiel était d' un chien de combat britannique en 1936 ? Et où peut-on obtenir cette connaissance ? Ou pouvons-nous nous résoudre à considérer le Stafford un chien d'exposition moderne , et utilisons ces mesures appliquées aux caniches ? Qu'en est-il de ce lieu d'un " Tout d'abord tous les chiens de but ? " Est- ce que cela signifie que Stafford devrait être construit pour être un homme de tous les caractères , mais maître de rien ? Comment classez-vous par ordre d'importance les éléments essentiels d'un chien qui peut faire presque n'importe quoi ? Et pensez-vous que je réponde à ces questions si vous lisez sur ?

Ces requêtes visent à inspirer d'autres qui sont beaucoup plus intelligents que je pense à sur eux pendant un moment et laissez-moi savoir ce qu'ils découvrent . Ou tout simplement pour obtenir ceux qui connaissent déjà les réponses à partager leurs connaissances .

Mais en attendant , je vais prendre un peu de place sur cette page ....

Nous avons toujours dit de ne pas juger les chiens sur la base de défauts, mais de se concentrer sur leurs vertus . Cependant , nous n'utilisons pas le système de 100 points qui suggère notes pondérées pour chaque exigence de la norme . Au lieu de cela , nous sommes encouragés à commencer par l'ensemble Stafford , avant de le briser en morceaux , ou essayer de lui construire à partir de zéro . Qu'est-ce que cela exige une compréhension fondamentale de ce qu'est un Staffordshire Bull Terrier est . Le Stafford , comme la plupart des autres races de chiens est une manifestation culturelle . Il est le produit d'une affinité pour l'excellence telle que définie par un certain groupe de personnes qui ont partagé leurs expériences et inspirations communes . De la volonté d'un gladiateur efficace, capable de concours brutales Stafford est venu pour être .

Le Stafford n'a pas été consciemment conçu comme un " lieu tous les chiens de but », ou bien la lignée pourrait raconter l'histoire d'un chien de troupeau respecté avoir été accouplé à une chienne qui pourrait récupérer une grande variété de jeux. Puis leur progéniture aurait été élevé à un bon nageur qui pourrait également exécuter une piste froide , abattre un léopard , la maison - école de vos enfants , et déposer vos impôts tout dans la même journée . L'appui de cette absurdité est juste que . Le Stafford est dit être " tout usage " pour des raisons à la fois politiques et pratiques . Le premier ( politique ) était pour légitimer l'existence de l' Stafford lors des combats de chiens est devenu illégal et les lois ont été appliquées. Concours de confirmation semblaient pour certains comme une muse viable pour la poursuite de la race que sont devenus tabous profondes sports de sang . Ce dernier ( pratique) est une circonstance qui se pose par inadvertance de développer une , sportif , extrêmement puissant , fidèle chien agile avec une personnalité passionnée . Le "original" Stafford est tout simplement une recette pour un combattant et un compagnon . Le reste n'est que de la sauce .

Notre Staffords aujourd'hui ne doit pas être jugée sur la base de l'image d'un chien qui peut tout faire , ni sur un idéal embelli de traits exagérés à des fins de spectacle. L'idéal devrait être l'un des , un guerrier agile compact qui se trouve être extrêmement polyvalent grâce à un design mandaté par le rôle d'un chien de combat vivant au début du 20e siècle Staffordshire .

Oubliez les touche-à - tout - traits , consommé absurdité exposition canine . Abandonner ces tuyaux rêves musclé de bouledogue intention . Et de réfléchir un instant sur ​​ce que signifie l'équilibre , l'agilité et la force d'un candidat dont la vie en dépend. Cette considération de base de la Stafford doit être notre préface pour aborder les détails du standard de la race , et devrait se classer au sommet de nos priorités dans l'évaluation des chiens .

Le résultat d'une émission de confirmation est basée sur la façon dont un juge interprète les priorités de la norme . Qu'est-ce que c'est le plus important pour lui / elle? Bien que je vous propose pas de liste exhaustive de classement les détails de la norme , il me semble que ces éléments les plus intimement liés à la fonction doivent être donnés plus grand respect . La «norme non écrite» que Alan Mitchell ( Hoplite ) parle est un excellent exemple de déduire les priorités implicites et explicites du standard de la race sur la base de l'équilibre ce qui est avant tout nécessaire de l'intention originale de la Stafford avec un peu de considération accordée à ce qui fait un bon chien d'exposition . Vous devez commencer avec le chien entier avant de passer à ses morceaux .

Pour partager un peu plus de compréhension sagace de M. Mitchell sur ce qui est le plus important dans Staffords examiner ce commentaire : Pour juger une classe de Staffords la première chose que je fais est à pied autour de l'anneau regardant l'élément de base de chaque exposition. Je me demande , " Lesquels ressemblent Staffords ? " C'est la coupe la plus importante qu'un juge fait . Je note ceux qui ont le type de race et je passe mon temps à trier par ce lot. Tous les «vertus» du monde font un Stafford pas bon si il ne regarde pas et agir comme un Stafford " .

Simple ? Ou tout simplement vrai ?
chrys
chrys

Messages : 336
Date d'inscription : 11/06/2013
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum